Effets et influences des couleurs


Auteur : OpenClipart-Vectors

      

Auteur : Pexels

      

Auteur : Stefan Schweihofer




Généralités

Beaucoup d'éléments jouent sur notre moral, nos émotions, nos pensées, notre dynamisme voire même, en finalité, sur notre état de santé et notre bien-être en général !
Les couleurs qui nous entourent font partie de ces éléments : leur ressenti agit sur notre conscient et notre inconscient et dès lors sur notre humeur.

Pour les mêmes raisons, leur utilisation et leur agencement influencent aussi la manière dont nous sommes perçus par les autres.

Lorsque l’on entre dans une maison, par ex, la première chose que l'on perçoit, ce sont les couleurs !
Tantôt douces et apaisantes, tantôt plus prononcées et énergisantes.
Elles donnent une impression générale, renvoient une certaine atmosphère et donc agissent sur notre moral.
C'est pour cela qu'il est important de bien choisir les couleurs que l'on met dans chaque pièce de la maison !

Enfin, la couleur permet aussi, suite à l'état d'esprit et les émotions qu'elle génère, de guérir certaines maladies ou, en tout cas, d'en réduire les effets.

Voici donc une petite description de leurs influences :


Le blanc

Le blanc s'associe avec la pureté, la propreté, la clarté, la lumière, l'innocence, la vérité, l'hygiène, la chasteté et la paix.

C'est sans doute pour cela qu'il est la couleur du mariage, du baptême ... mais aussi, dans certains pays, celle du deuil par association avec la paix et la pureté pour l'âme du défunt.
Cette notion de paix et de pureté s'illustre d'ailleurs avec pleins d'images : la colombe, la cigogne, la fleur de lys, le drapeau blanc, la neige immaculée, les anges, ...

Le blanc peut être utilisé pour agrandir une pièce mais vu son côté un peu froid, il est préférable de le marier avec d'autres couleurs que l'on retrouvera dans les rideaux, les tentures, un tableau ou tout autre objet décoratif.

Les mots clés définissant la couleur : vertu, innocence, pureté.


Le rouge

D'une manière générale, il reflète l'énergie :

Son côté positif est de stimuler, d'inciter à agir, de renforcer et de favoriser le dynamisme, la combativité, la volonté et le désir de réussir.
Son côté négatif est que cette énergie mal gérée peut conduire à l'agressivité, à la soif de pouvoir, à vouloir en imposer aux autres et à être trop orgueilleux !

Le rouge a le plus d'impact sur nos perceptions. Il est la couleur de la passion, de l'amour comme de la guerre, de l'ambition et du courage.
En excès, si l'on ne maîtrise pas ses pulsions, il peut même nuire ! Il peut en effet, par son pouvoir excitant, accélérer le pouls, le rythme des battements du coeur comme celui de la respiration.
Il peut aussi rendre agressif : Ne dit-on pas « être rouge de colère », « voir rouge », ...

Le rouge est aussi associé à la vitesse, à l'action. Il suffit de voir le nombre de voitures de sport qui sont rouges.
Il se voit de loin et attire l'attention : c'est sans doute pour cela qu'on l'utilise pour signaler un danger ou une interdiction comme par exemple les feux ou panneaux de signalisation, pour marquer l'arrêt à un carrefour ou encore pour signaler les réclames dans les grandes surfaces, les précautions à prendre pour tel ou tel produit, etc ...

Dans la maison, il pourra trouver sa place, mais sans excès, dans une pièce de travail ou réservée à des activités toniques.


Le rose

C'est la couleur la plus féminine de toutes les couleurs.
Il est constitué de rouge dans lequel on a ajouté beaucoup de blanc : il est donc un mélange de leurs impressions respectives.

A lui tout seul, il rempli le coeur et l'esprit d'optimisme, de joie de vivre, de tendresse et de bonheur.

Il dissipe la mauvaise humeur, favorise la tolérance et égaie les esprits quelque peu assombris.
Ses nuances chaudes génèrent une humeur caressante, pleine de bienveillance et d'affection.
Il suscite et exprime l'amour, la compassion, la protection et, par cela, incite à la procréation et à la communication de la tendresse.

Le rose est donc tout à fait indiqué pour la chambre à coucher conjugale.


Le gris

Cette couleur "neutre" ne va pas dans une direction ... c'est pour cela qu'elle reflète la mélancolie et la solitude.
Elle a tendance à atténuer l'envie de bouger, à freiner l'esprit d'initiative et à favoriser l'apathie et le refus de s'engager.

Mots clés définissant la couleur : tristesse, monotonie, indifférence, ennui.


Le bleu clair

Il rappelle le ciel ... l'eau des rivières : il donne donc une impression de légèreté, de fraicheur et de calme.
Ce qui donne une ambiance relaxante et très rassurante !
Il reflète l’inaccessible, le merveilleux, l’évasion.

Mots clés définissant la couleur : paix, calme, stabilité


Le bleu en général

Le bleu évoque les grands espaces, le calme et la sérénité : c'est la couleur apaisante par excellence !
Il reflète la pureté, la spiritualité et aussi la propreté. Il favorise le recueillement et apporte la quiétude, la paix, la détente, la fraîcheur et le repos.
Il tranquillise les esprits, rassure, réduit la nervosité, l'excitation et diminue les problèmes de stress et d'insomnie.

Par son effet sur notre esprit et nos muscles, il peut même ralentir le rythme cardiaque et fait baisser la tension.
Il est donc tout indiqué pour une chambre à coucher et/ou une pièce de repos, de détente ! Il peut être avantageusement associé, par touches ici et là, à des couleurs chaudes

Son côté apaisant peut cependant aussi générer un certain dynamisme en favorisant la créativité et l'inspiration.

Pour être convaincu de l'appréciation du bleu et de ses effets, il suffit de voir partout où il est utilisé : le drapeau des Nations Unies, les Casques bleus, la couleur de certaines bouteilles d'eau minérale, de poudre à lessiver ...

Plusieurs expressions courantes attestent de ce que le bleu inspire :

- « être bleu de » : être amoureux
- « avoir du sang bleu » : faire partie de la noblesse
- « être fleur bleue » : être romantique
- « les mots bleus » : les mots les plus doux

Mots clés définissant la couleur : douceur, méditation, pacifisme, stabilité, confiance, sérénité, sécurité, tendresse, féminin.


Le jaune

C’est la couleur par excellence du dynamisme, de la joie, de la gaieté, de la sagesse et de la richesse.
Elle inspire l'optimisme, l'espoir et aiguise l'esprit.
Elle stimule aussi l’appétit et convient donc très bien aux cuisines et aux salles à manger.

En plus, elle est idéale pour favoriser la convivialité, la créativité, redonner la confiance en soi et en ses capacités.
Par sa luminosité, le jaune est excellent pour le moral : il stimule la bonne humeur, la concentration et réduit les états dépressifs. Il sera donc parfait pour rendre plus claire une pièce un peu sombre et triste.

Il est pourtant aussi associé à des choses négatives comme la tromperie, la contrainte, la dissilulation, la trahison et l'adultère : ne dit-on pas « jaune cocu », « rire jaune » !


Le vert

Le vert s'associe sans aucun doute à dame nature, au printemps, aux feuilles des arbres, au bourgeons, à la chlorophylle, à la renaissance après l'hiver, à la santé, à la campagne ... à la vie !

C'est sûrement pour cela qu'il rafraîchit, calme et permet de retrouver l'équilibre et la santé.
Ne dit-on pas « se mettre au vert » ... pour permettre la récupération et le besoin de se regénérer ?

Il peut aussi représenter ce qui est éphémère, incertain ou instable, hasardeux. Il peut représenter tant la victoire que la défaite. Ce n'est pas sans raison que le vert habille les tables de billard, les tapis de jeux de cartes, les tables de Ping-Pong. Ne dit-on pas aussi « Il était vert de peur » ?

Le vert est avant tout la couleur de la sympathie, de l'harmonie, de la guérison et de la jeunesse. Son effet sur notre moral peut même presqu'agir comme un antiseptique.
Il faut toutefois l'éviter dans certaines circonstances où la passion intervient, car son effet "relax" a un peu une tendance à inspirer l'ennui même si, en même temps, il reflète aussi le besoin de s'épanouir, d'être apprécié et valorisé.

Voici quelques expressions courantes qui illustrent encore l'influence du vert :

- « donner le feu vert » : pour accorder une permission
- « être vert de jalousie » : pour montrer l'impact de la jalousie
- « avoir la main verte » : pour qualifier un bon jardinier
- « en voir des vertes et des pas mûres » : pour souligner l'étonnement devant une situation.

Mots clés définissant la couleur : Repos, détente, nature, équilibre, sérénité, calme, jeunesse, fécondité, vie.


Le violet

Le violet est une couleur sans tendance, sans direction peut-être parce qu'elle est composée d'un mélange de rouge (énergie) et de bleu (calme) ... 2 couleurs opposées !
C'est sans doute pour cela aussi qu'elle n'est pas très conseillée pour les tempéraments nostaliques, mélancoliques et tristes.

C’est la couleur des veuves, des évêques et des martyrs.

Mots clés définissant la couleur : Mystère, mélancolie, tristesse.


L'orange

L'orange est souvent associé à l'automne et aux feuillages colorés de cette saison.
Il est issu d'un mélange de jaune et de rouge, sans pour autant en avoir le même impact ni la même intensité.
Il peut tantôt rendre joyeux et stimuler par sa composante de jaune ou tantôt rendre passionné et fougeux par sa composante de rouge !
Il constitue et inspire un équilibre fragile entre un état d'âme épanoui et serein mais, pour prévenir certains excès, il nécessite le contrôle de ses impulsions.

Cette couleur est très visible: c'est sans doute pour cela qu'elle est notamment utilisée pour le matériel de sauvetage comme les bouées, les gilets, les canots pneumatiques ou encore, pour être vu sur la route ! (Les vestes du personnel d'entretien, la police, les panneaux signalant des travaux, les détournements, etc)

L'orange favorise l'activité intellectuelle et apporte chaleur, joie de vivre, vitalité et enthousiasme. Il aurait des effets positifs surprenants sur le cœur, la respiration ou l'appétit.

Il est donc conseillé pour la cuisine et/ou pour une pièce de travail comme le bureau.

Les mots clés résumant le mieux cette couleur sont donc : Energie, ambition, enthousiasme et ardeur.


Le brun

Le brun s'associe à la terre, au tronc des arbres, à la couleur du bois, aux feuilles de l'automne.

Il évoque une idée de confort, de bien-être, de traditions, de valeurs vraies et de simplicité ... ce qui inspire dès lors un certain respect, la fiabilité et un esprit de détente dans la sécurité mais aussi parfois une certaine rudesse ou froideur.

L'utiliser c'est favoriser l'apaisement du corps et de l'esprit mais, en excès, sa neutralité peut aussi étouffer l'expression, freiner les ardeurs voire même camoufler une certaine agressivité latente.

Pour les mots clés, d'une manière générale, le brun souligne le besoin de sécurité, de confort et de stabilité.


Le noir

Le noir évoque inévitablement l'obscurité, les ténèbres, la nuit, la mort, le deuil et donc aussi quelque part, la tristesse.

Mais il peut aussi refléter la force, la rigueur, l'absolutisme, le pouvoir.

Il peut encore traduire le besoin de s'isoler, de prendre de la distance, de se détacher.
Par sa sobriété, il peut enfin aussi afficher une certaine élégance, un certain raffinement, une certaine classe, un petit air racé : tout dépend comment il est porté ! ... La mode en est un bel exemple : les smokings, les vêtements de cérémonies officielles,

Toutefois, son côté mystérieux, froid, distant peut donner une impression globale de dureté, d'autorité voire même générer la crainte ou la peur ... ce qui, bizarement, peut aussi exercer un certain pouvoir d'attraction ... peut-être comme si on voulait mettre de son côté cette espèce de force impénétrable pour se défendre ou pour apaiser sa crainte !

⇒ Le noir est un symbole d'autorité : il suffit de voir certains uniformes de la police, de militaires, anciennement des surveillants et des maîtres d'école ou encore, la toge des juges et des avocats, ...

Quelques expressions illustrent bien toutes ces différentes perceptions :

- « La peur du noir »
- « Avoir des idées noires et broyer du noir »
- « Le marché noir »
- « Jeter un regard noir »
- « L'aigle noir »
- « Roman de série noire »
- « Le travail au noir »
- « Les blousons noirs »
- « La veuve noire »
- « La ceinture noire » ...

Quoi qu'il en soit, cette couleur est certainement à éviter quand on est déprimé, quand on est fatigué, pour ne pas donner de soi une image trop dure, trop rigoureuse et aussi pour ne pas se vieillir.

Les mots clés qui définiront le mieux cette couleur : Mort, deuil, nuit, mystère, profondeur, tristesse, autorité, peur mais aussi distinction, élégance, raffinement, force.




... Entourons-nous donc de couleurs ... des bonnes ! Sourire

Auteur : Deedster


Retour Accueil

© Texte Nadidom

Total  Visiteurs : 14   -    Aujourd'hui : 1
(Depuis le 01/07/2017)