Les Frais de succession : Extorsion


Mort     Taxation     Rapace     Epargne


Quand on ferme définitivement les yeux, après toute une vie de travail
pour péniblement s'entourer d'un certain confort, posséder quelques biens
déjà lourdement taxés à la source ... le Fisc dit encore : « Hep ! Par ici la monnaie »

... Quitte même à ce que certains héritiers, obligés de vendre, se retrouvent à la rue, à chercher un autre logement ou endettés, contraints de payer les Frais de succession.

Que dire ? « Que c’est de l’arnaque, du racket, du vol légalisé » ?

C'est pas la honte ça ?




      Et voilà, la « Grande Faucheuse » est hélas passée ... C'est le temps de la tristesse, des pleurs, des regrets mais aussi, pour certains, le temps des comptes avant tout !

Et le plus gourmand en la matière c'est le Fisc qui considère presque que la mort d'un proche est un revenu pour les survivants et qui dit revenu, dit aussi une part, une taxe à prélever dans les plus brefs délais ... C'est la loi.


Et pourtant

Tous les biens meubles comme immeubles du défunt ont déjà été taxés lors de leur acquisition (Tva, frais d'enregisterment) ou tout au long de leur possession (Revenu cadastral).

Alors pourquoi dès lors les taxer encore une ... 4ème fois ?

En effet, ce même argent a déjà été taxé 3 fois :
  • Sur le salaire, à la source
  • Sur le salaire encore, en fin d'année fiscale, via les Contributions
  • Lors de tout achat, via la TVA
  • Sans compter la taxe pour pouvoir jouir de son bien, via la taxe cadastrale annuelle
D'autant plus que ,très souvent, tous ces avoirs ont été le fruit d'une économie, d'une épargne, de certaines privations et donc d'efforts.


Qu'en penser ?

Le législateur semble de la sorte vouloir succiter la consommation immédiate et la fénéantise ... pas le travail.
C'est de l'inconscience sans doute ou faire preuve d'une vue à très court terme qui, dans le long terme, ruine la créativité, l'investissement personnel et donc aussi la vie économique du pays.

Car l'être humain va naturellement plutôt vers ce qui est facile plutôt que vers ce qui demande efforts, attention, travail, réflexion voire même souffrance.

Ce qui est clair en tout cas, c'est que cela n'encourage certainement pas de faire des économies ou d'investir dans quoi que ce soit : mieux vaut ne rien laisser lors du grand voyage et consommer tout de suite les quelques petits deniers "en trop" en faisant de grands voyages par exemple ou dans des loisirs qui ne laissent rien de palpable, juste de bons souvenirs.

... ou alors tout donner incognito, au fur et à mesure, en monnaie sonnante et trébuchante, de son vivant bien sûr ou mieux encore et bien plus facile, ... vivre sur le compte de la mutuelle, du chômage ou de la CPAS !

Ou enfin, solution radicale : plier bagages pour s'installer définitivement sous des cieux plus cléments, moins gourmands.
... Ce que bon nombre d'entreprises, célébrités ou artistes font déjà, et de plus en plus, pour des raisons similaires.

No stress     Argent     Ile


Quoi qu'il en soit, la vie il faut la goûter, ici ou là-bas, à chaque instant,
parce qu'elle passe très très vite ...
et que jamais il n'y aura un petit coffre qui nous suivra ...

Retour Accueil

© Texte Nadidom

Total  Visiteurs : 35   -    Aujourd'hui : 0