Le potiron


Auteur : JoBanana

      

Auteur : Hans Braxmeier

      

Auteur : Siwon Lee




Objet de sculptures pour les uns, lors des fêtes d'Halloween,
succulent met pour les fins gourmets,
... le potiron a plus d'un tour dans son sac !


Comment le cultiver

Le potiron a besoin d'une terre fertile, ameublie et enrichie de fumier ou de compost.

Il a une végétation abondante et donne des gros fruits : il a donc besoin de beaucoup d'espace pour pouvoir se développer. C'est pourquoi, il faut veiller à distancer les lignes d'au moins 50 cm.

Il redoute le gel : il ne peut être semé qu'après les « Saints de glace » soit après le 15 mai.

Le potiron se sème. Pour ce faire, creuser 1 petit trou (poquet) tous les 40/50 cm dans la ligne.
Mettre du terreau dedans et y placer 2 graines. Les recouvrir de terre et les arroser.

A la levée des 2 plants (1 à 2 semaines après le semis), ne garder que le plus robuste !



Son entretien

Par temps sec, arroser le sol autour des pieds, quotidiennement et généreusement.

Biner régulièrement pour aérer le sol et enlever les mauvaises herbes.

Dès que le plant présente 4 feuilles, couper la petite tige située au-dessus de la 2ème feuille : cela favorisera son bon développement.

Lorsque les fleurs apparaissent, n'en garder que 2 ou 3 par pied. Pour cela, couper la tige principale 2 feuilles après la dernière fleur conservée.

Remarque :
Toutes les fleurs ne donnent pas des fruits : il y en a des mâles et des femelles. Pour n'avoir que des fruits et pour ne pas fatiguer la plante, il faut enlever les fleurs mâles.
Elles sont facilement reconnaissables : quand elles sont en bouton, elles n'ont pas une petite boule sous la fleur ... il n'y a qu'une tige !

Pour réduire les risques de pourrissement, il faut placer sous les fruits, à même le sol, soit une tuile plate sur laquelle le fruit va se reposer soit une couche de paille !


Sa récolte

Auteur: Eric Michelat

      On récolte le potiron d'octobre à décembre,
quand le pédoncule devient marron ... comme illustré



Ses avantages santé

Le potiron est riche en vitamines A, B1, B2, B3 et C ainsi qu’en toutes sortes d’oligoéléments (Calcium, fer, cuivre, maganèse, magnésium, potassium, phosphore, zinc).
Il est diurétique et un stimulant intestinal grâce à ses fibres renforcées par le mannitol (un sucre laxatif).

Il est aussi une assurance "belle peau" : après la carotte et les épinards, il est l'un des légumes qui contient le plus de provitamine A, qui renforce l'éclat de la peau. Plus sa chair est orangée, plus il y en a.

Le potiron est encore un anticholestérol efficace grâce aux pectines contenues dans sa chair qui retardent le passage des sucres dans le sang et qui permettent donc de réduire l'absorption du cholestérol.



Dans la cuisine

La meilleure façon de le préparer est de le cuire à la vapeur.

Il faut le consommer très rapidement car il s’abîme vite à température ambiante.

On peut le conserver emballé dans un film plastique alimentaire, dans le bac à légumes du réfrigérateur, mais pas plus d'une semaine. (Veiller aussi à ce que sa peau n'a aucune tache)


Petite recette simple et succulente : Velouté de potiron à l'orange et au gingembre

Temps de préparation : 15 min - Temps de cuisson : 30 min

Ingrédients (pour 4 personnes)

- 400 g de potiron
- 1 oignon
- 20 g de gingembre frais
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 75 cl de bouillon de volaille
- 20 cl de jus d'orange
- 10 cl de crème fraîche
- 1 orange
- 4 tranches de pain de mie
- Du poivre, du sel, du thym et de l'huile de tournesol

Préparation
  • Supprimer les extrémités du potiron puis le couper en 2. Enlever les pépins et le couper en cubes
  • Eplucher et émincer l'oignon et le gingembre
  • Dans une casserole, faire chauffer l'huile d'olive puis cuire l'oignon et le gingembre sans les brunir
  • Ajouter les morceaux de potiron. Mouiller avec le bouillon de volaille et le jus d'orange. Ajouter une pincée de gros sel. Cuire pendant 30 minutes à petite ébullition
  • Mixer pour obtenir un potage homogène. Ajouter la crème et porter à ébullition
  • Peler l'orange, couper la peau en fines lanières et les plonger dans l'eau bouillante quelques min
  • Pour préparer les croutons :
    • Découper le pain de mie en petits dés
    • Chauffer une bonne quantité d'huile de tournesol dans une poële,
      et y faire frire les dés de pain
    • Les égoutter ensuite sur du papier absorbant

  • A servir avec les zestes d'orange et les croûtons. ... Absolument succulent !

Auteur : Ania Opoka

Retour Accueil

© Texte Nadidom

Total  Visiteurs : 120   -    Aujourd'hui : 0