L'hoverboard


Auteur : Poljack

      

Auteur : Patrick Neufelder

      

Auteur : Ryan McGuire




Il y a eu les caisses à savon, les trottinettes, le vélo, les patins à roulettes,
les patins à glace, le skateboard ...

et voici l'Hoverboard ... enivrant, passionnant ...



Auteur: Jennifer Eugenie

      Et voilà, la trottinette, dans toutes ses versions, est déjà bien loin dans les mémoires.

Aujourd'hui, c'est l'hoverboard et il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses : cela va de +/- 200 € à 400 €, avec ou sans éclairage, avec une autonomie de charge +/- grande, pour avoir quelque chose de bien et fiable.
... Mais c'est vrai que c'est pas donné tout de même !

Comme toutes les activités, ce sport doit faire l'objet d'un apprentissage, de mesures de sécurité et d'attention.


Ce qu'il faut savoir sur l'hoverboard

Il s'agit d'un engin futuriste, né en 2015, qui a tout de suite attiré la convoitise et l'engouement général du grand public.

Il a été avant tout pensé "Loisirs" et donc pour amuser et distraire tout le monde, des plus petits au plus grands, mais bien sûr, comme toujours, pour en profiter pleinement, certaines précautions sont à prendre !

Auteur: Keith Johnston

  
  • A commencer par se protéger en s'équipant au minimum de genouillères, mais aussi de gants et d'un casque, pour limiter les blessures en cas de mauvaise chute

  • Et surtout rester vigilant ... dans toutes les circonstances :

En effet, dans l'euphorie du plaisir, on peut vite oublier qu'on est pas seul sur la voie publique, dans les parcs ou dans les artères de son quartier, ...

Il y a des enfants, des voitures, des vélos, des chiens, ... qui peuvent à tout moment et tout à coup se trouver devant nous, de manière imprévisible !

Ce serait bien triste de blesser quelqu'un, d'abîmer une carrosserie ou tout simplement de tomber pour éviter un de ces "obstacles" à notre folle randonnée.

  • D'autre part, pour éviter les pertes d'équilibre et dès lors une moins bonne maîtrise de l'engin, il faudrait pratiquer cette activité sur une surface lisse, au revêtement régulier ... certainement pas sur du gravier ou une route pleine de nids de poule par exemple.

  • Sur le plan technique, quelques astuces

    Bon ok, le Hoverboard, c'est nouveau et, comme pour tout ce qui est neuf, il faut un minimum d'apprentissage technique et de savoir faire. Alors voici :

    Pour manoeuvrer l'engin, tout est une question de bien savoir déplacer le poids de son corps càd son centre de gravité, sur la planche, un peu comme on doit le faire sur son ancêtre, le skateboard ou même le vélo, pour tenir en équilibre.

    Cela ne vient pas d'un seul coup et il faudra quand même un peu de patience pour en avoir la parfaite maîtrise. Alors allons-y :
    • Il faut tout d'abord arriver à monter dessus. Et ouiiii ...

      Pour cela, il suffit tout simplement, de se placer derrière le bolide, de mettre rapidement un pied après l’autre sur le support, le plus près possible des roues, et ensuite, de se tenir très droit en maintenant les bras le long du corps

    • Il faut aussi, comme pour le vélo, regarder bien droit devant soi, à l'horizon et pas, par réflexe, vers le bas ... ce qui risque de faire chuter

    • Se pencher ensuite légèrement vers l'avant pour avancer, vers la gauche ou la droite, pour tourner et vers l'arrière pour reculer ou pour s'arrêter en douceur

    • Pour descendre de l'hoverboard, c'est tout simple : il suffit de faire le contraire de ce qu'on a fait pour y monter et en tout cas, surtout pas de le quitter en sautant au risque de tomber et aussi d'abîmer son joujou.

    Derniers conseils

    A savoir encore, qu'il faut entre 2 et 3h (suivant le modèle), pour le (re)charger et lui donner alors une autonomie d'environ 25 km. Un peu de patience donc ...

    L'hoverboard, en-dehors de son aspect sportif et divertissant, peut donc être facilement utilisé pour se rendre à son travail ... à condition toutefois de ne pas emprunter de routes trop dangereuses et aussi d'avoir un endroit pour le ranger sur place.

    Enfin, ne jamais charger le joujou sans surveillance : ni la nuit, ni pendant une absence.
    Comme tous les appareils électriques, une défaillance est toujours possible et peut brusquement, sans mot dire, générer un incendie.



    A noter, pour la petite histoire, que l'hoverboard apparaît déjà dans un film de 1989 :
    Retour vers le futur II ... Etonnant non ?

    Bon amusement ...  Sourire

    Retour Accueil

    © Texte Nadidom

    Total  Visiteurs : 126   -    Aujourd'hui : 1