Vaincre la dépression

Homme triste    Dépression et larme    Nuage de pluie    Femme triste    Espoir et guérison


Définition :

La dépression est une vraie maladie. Nul n'est à l'abri d'en subir les désastres.
Elle doit être diagnostiquée par un médecin sur base de critères très précis afin d'en déterminer l'ampleur et la stratégie à adopter pour la soigner.
Il ne s'agit pas du tout, comme certains le pensent, d'un "laisser aller", d'une comédie ou d'une échappatoire utilisée par ceux qui en sont victimes.
Il n'y a donc, comme pour une grippe, aucune honte à avoir et à consulter un professionnel quand elle nous assaille.

La dépression n'est pas à confondre avec un état dépressif, un coup de cafard ou de blues passager qui lui, après un bon repos, une bonne partie de carte entre copains/copines ou encore un bon film comique et distrayant, ... fera très vite partie du passé !

La dépression atteint 1 personne sur 20, à des degrés divers et elle affecte 2x plus les femmes que les hommes ... Ce qui peut s'expliquer en partie par un dérèglement hormonal, notamment au moment de la ménopause.

Cette maladie n'arrive pas tout d'un coup : elle s'installe insidieusement, petit à petit, en plusieurs mois voire même, en plusieurs années.
La dépression est, entre autres, la conséquence d'un manque de neurotransmetteurs ce qui dérègle la communication entre les neurones.

Les uns sont plus fragiles ou plus sensibles que d'autres et ce, suivant leur perception de tout ce qui les entoure, leur affectif, leur émotivité. C'est loin d'être une tare ou péjoratif, bien au contraire : c'est juste être différents !

Quelle que soit son intensité, la dépression nécessite presque toujours un suivi médical. L’automédication n’est pas recommandée.

Les symptômes :

La dépression se caractérise surtout par

*  Une certaine insensibilité à tout : plus rien ne fait plaisir ... on a plus envie de rien !
*  Une perte d'intérêt pour des activités, des loisirs pourtant avant très appréciés
*  Un manque de goût à la vie, un état de tristesse ou d'apathie permanent
*  Une fatigue constante, un manque de tonus ou au contraire, une grande agitation désordonnée
*  Le sentiment d'être inutile et/ou dépassé, d'être "coupable"
*  Plus envie de voir personne, un décrochage social voire même une crainte de l'autre
*  Avoir des idées négatives, morbides, voire même, dans certains cas graves, suicidaires
*  Un manque d'appétit ou au contraire, une envie de manger tout le temps comme par compensation
*  Une baisse de la libido, des troubles du sommeil avec des réveils fréquents et/ou précoces
*  Une alternance entre des périodes de mélancolie, de pessimisme et des moments d’euphorie.
*  Une perte ou un manque de concentration, de mémoire


Cercle vicieux de la dépression
      Tout cela, bien sûr, réduit très fort la qualité de vie de la personne touchée

      ... ce qui l'affaiblit encore en réduisant ses capacités à réagir
      et en l'entraînant alors, lentement mais sûrement, dans un cercle vicieux

      C'est pour cela que cette maladie est très pénible, voire dangereuse.
      Elle nécessite très souvent, si pas toujours, une aide extérieure
      (humaine et/ou médicamenteuse)

      Pour en guérir, il faut à tout prix rompre ce cercle
      afin de retrouver la confiance en soi,
      retrouver la joie de vivre
      et tout le bonheur qui va avec !



Les causes :

La dépression peut être provoquée par un événement tragique comme la perte d'un être cher, un divorce, la perte d'un emploi, ... mais elle peut aussi arriver sans aucune cause apparente particulière.

En fait, la plupart du temps, la dépression est provoquée par une surcharge de quel que type qu'elle soit : physique, affective, mentale. Et lorsque cette surcharge dure dans le temps, que la récupération ne se fait pas ou plus ... ça y est : elle commence à s'installer et à faire ses dégâts en profondeur !

Certains facteurs, souvent indépendants de nos faits et gestes, renforcent la possibilité d'en être atteint :

En effet, la vie actuelle qui exige toujours la performance, le rendement et l'efficacité, nous entraîne dans un rythme effréné où la combativité, la compétition règnent en maître.
... A la longue, ce rythme fini par user, fatiguer et dès lors, réduire nos capacités de réaction et aussi, et même surtout, de récupération : le crash n'est alors plus très loin !


Beaucoup trop à faire       L'ampleur et la quantité des choses à faire ...
      toujours plus vite, toujours mieux, sans pour autant toujours y parvenir,
      nous paraît alors de plus en plus insurmontable.

      Ce qui donne un sentiment d'échec, diminue mentalement,
      et génère une impression d'impuissance, d'inutilité face aux évènements.



De plus, l'état de crise quasi permanent de ces dernières années - et c'est mondial - propage un ressenti d'insécurité ... une idée que tout va mal : ce n'est bien sûr pas du tout ce ressenti qui apportera un état d'esprit positif qui succite bonheur et stabilité mentale.

Il y a enfin toutes ces choses dont on s'entoure à tort ou à raison (Gsm, Iphone, pc portable, tablettes ...) pour suivre le mouvement !
Mais elles doivent se gérer ... ce qui nécessite de l'énergie.
Or, chacun a sa capacité X de résistance ... un quota d'énergie avec son seuil limite :
=> Dans une bouteille d'1 litre, il ne sera jamais possible d'en mettre 2 !!!
Il faut le savoir et toujours se protéger en gardant des réserves ...

Une autre cause très fréquente de dépression, c’est celle de personnes âgées, proches ou à l’âge de la retraite.
Avec la perte de leur emploi, de leur activité imposée certes, mais régulière, tout change tout à coup !
S'ils n'ont pas préparé cette toute nouvelle vie en se donnant des nouvelles règles, des occupations valorisantes pour remplacer celles de la structure imposées mais stabilisantes de la vie au travail, ils se retrouvent souvent au fond d'un gouffre ou comme devant un trou noir, oisifs à se demander ce qu'ils vont faire de chaque journée.
Et l'oisiveté, la désorganisation, le manque de buts, de réalisations valorisantes sont vraiment destructeurs tant mentalement (la dépression) que physiquement !
... Ne dit-on pas que "L'oisiveté est mère de tous les vices" ?

On retiendra donc d'une manière générale, que le manque de structures, de règles de vie et la surcharge d'activités stressantes sont très souvent la cause au final de tomber dans la dépression.

Alors ... Que faire ?

Les remèdes, les trucs et astuces :

Il est d'abord très important de savoir que beaucoup d'autres sont affectés par la maladie, traversent les mêmes épreuves ... et donc qu'il ne faut surtout pas hésiter, avoir peur, ou encore moins avoir honte, de consulter un médecin spécialiste qui pourra apporter l'aide indispensable tant psychologique que médicamenteuse en délivrant notamment des antidépresseurs si nécessaire !

Les stratégies pour lutter et vaincre la dépression sont fonction de la gravité de la situation :

Cela peut aller d'une réflexion personnelle ... avec un recentrage sur ce qui rend vraiment heureux en rejetant ce qui nuit et stresse, en passant par l'assistance d'un psychologue qui décortiquera les causes et qui, par le dialogue, pourra les enrayer ... ou encore, dans les cas profonds, par un séjour prolongé à l'hôpital pour retirer le patient de son environnement négatif et lui apporter toute l'assistance alors indispensable et surtout continue.

La meilleure arme dans le combat contre la dépression quand elle n'est pas trop profonde, c'est de s'imposer des règles et s'y tenir afin d'avoir toujours comme une espèce de rampe qui à la fois guide et donne un sens à la vie ainsi que le plaisir d'avoir atteint des buts, des objectifs ! ... Ce qui relance la machine, redonne confiance en soi, refixe des priorités.

Ces règles peuvent être de toutes petites choses comme par exemples :

- Aller chercher son journal tous les matins
- Aller chez le boulanger chercher ses croissants pour le petit déjeuner du dimanche :
   C'est un contact et une sortie
- Faire ses courses tous les vendredis matin
- Dès le lever, aérer sa chambre quelques minutes et refaire son lit ensuite
- Prendre une bonne douche revitalisante tous les matins
- Cirer ses chaussures tous les mardis et en profiter pour donner un 'tit coup de balai dans le garage ...
- Promener le chien et, en passant, dire bonjour au voisin
- Quel que soit le temps, de s'habiller en conséquence et de se forcer à faire une promenade à pied,
   le samedi après-midi par exemple

... Enfin, voilà ... Le but, c'est de remettre un métronome dans sa vie afin de lui redonner une consistance et en retirer la satisfaction de se ressentir totalement pris en charge par soi-même et fier de soi.



Si les antidépresseurs peuvent être efficaces, il y a aussi plein de remèdes naturels et très simples :

Les loisirs et principalement le sport (quasi miraculeux) sont aussi un excellent moyen de retrouver une voie à suivre parce que de par eux-mêmes, ces activités imposent des règles : celles du jeu d'abord mais aussi une communication avec les autres, l'attention, la réflexion.
Le sport offre en plus le plaisir de s'être dépensé, amusé et, qui plus est, d'avoir entretenu sa santé.
Attention toutefois : faire du sport, cela ne veut pas dire faire une compétition mais juste se sentir bien en bougeant ... quand on fait du sport on pense à lui et qu'à lui ... pas à ce qui ne va pas. De plus, il produit des endorphines naturelles, il impose de sortir, de s'oxygéner ce qui donne un sentiment de bien-être réel ... bref le top quoi !
(Pas oublier de prendre une bonne 'tite douche après ... pour enlever toutes les toxines évacuées)

La promenade   La danse   Le tennis   Le jogging   La gym à la maison   Une promenade en vélo   La pétanque   Le badmington   Le roller   Le volley   Le pingpong  


Rencontrer des gens heureux et positifs : le contact avec les autres permet un partage d'idées, de buts, de plaisirs et tout cela est un soutien qui re-stabilise

Eviter les situations et les gens négatifs

Crudités
    Manger sain, équilibré et à heures fixes sans sauter de repas



S'investir dans des activités motivantes comme se rendre utile aux autres, faire du bénévolat en aidant les personnes âgées par exemple qui elles aussi sortiront d'une certaine solitude

Ecouter de la musique entraînante et joyeuse

Rechercher la lumière (surtout naturelle) : beaucoup de gens ont d'ailleurs des symptômes de dépression en hiver ... notamment parce la lumière naturelle et le soleil manquent

Prendre un complément de vitamines B comme la B6, la B11 contenue dans la levure de bière et C, pour lutter contre la fatigue et dynamiser (Kiwi, orange, citron, fraises ... hummm, très bon tout ça !)

Rire ... et ouiii : prendre les choses avec recul et de la dérision : formidable thérapie, gratuite en plus !

Apprendre à objectiver, à trier, à faire la part des choses et, par là, sans aucun doute, réduire ses investissements et sa fatigue

Donner le temps au temps, ne pas mettre la charrue avant les boeufs et se faire plaisir tout simplement en vivant les choses sereinement et tant pis si tout n'est pas fait et si tout n'est pas parfait => L'oiseau fait son nid petit à petit, brin d'herbe après brin d'herbe ... c'est sûrement pour cela qu'il chante tous les matins lui ... même lorsqu'il pleut et qu'il fait gris.
Il sait se contenter de peu et aller à l'essentiel => A notre avis, il doit être bien plus malin que nous !  

Toujours essayer de faire les choses le mieux possible d'accord ... mais à son propre rythme !

Si une des causes est le passé : un ou des échecs, des déceptions ... surtout ne pas ressasser => Pour le passé y a plus rien à faire, alors y repenser ne changera plus rien => tout est devant : dans 1 heure, ce soir, demain ... la semaine prochaine ...

Enfin, la spiritualité (sans fanatisme) est aussi importante: depuis la nuit des temps, qu'elle soit d'ici ou d'ailleurs, elle rassure, elle est un refuge divin qui guide, permet le recueillement face à soi-même, de se ressourcer et de n'être jamais tout seul sur le chemin de la vie

La guérison :

Sans structure, sans rampe, sans repère, c'est comme vivre dans une maison sans horloge !!!
Comment sait-on alors quand il faut préparer le repas, qu'il est temps d'aller chercher les enfants à l'école, qu'il est l'heure du journal télévisé, de son émission préférée, ...

Ou encore sans calendrier : quel jour sommes-nous, est-ce le WE ? C'est quand les vacances ? Quand faut-il payer son loyer, etc ...

Ou encore sans agenda : pour ne pas oublier l'anniversaire de Paul, de Jean, de Viviane, de Nathalie ou du petit neveu ?
Et enfin, que faire avec une voiture sans batterie ou sans volant : comment va-t-elle démarrer ? Où pourra-t-elle nous conduire ?

Il est donc absolument indispensable de fonctionner dans l'ordre, dans une structure sans quoi, à terme, plus rien ne va => C'est le rôle du psychologue ou du médecin spécialiste de cerner les causes mentales de la dépression et ensuite d'y apporter une solution par le dialogue d'abord mais aussi, si nécessaire, par une aide médicamenteuse !

Retrouver le goût à la vie :

La vie est belle, vraiment belle.

Nous avons l'énorme chance ici de vivre en liberté, de bénéficier d'un certain confort, d'infrastructures médicales super équipées.
Nous ne mourrons pas de faim et très rarement de froid, nous avons même de nombreuses possibilités de loisirs.
L'eau froide comme l'eau chaude sort de notre robinet ... elle est propre et potable.
Nous avons l'électricité, notre télévision, notre chauffage, des centres d'écoute et d'aide avec plein de gens qui donnent d'eux sans compter.
Nous pouvons aller en vacances, apprécier la musique de notre radio ou de nos CD, aller au cinéma, faire de la pêche par loisir, goûter et se délecter de quantité de fruits et de légumes, se déplacer en train ou en voiture personnelle là où on veut ...

Alors ... VRAIMENT ... ELLE EST PAS BELLE NOTRE VIE ?

Ouvrons les yeux sur ailleurs, sur là-bas ... et comparons ... Cela devrait, sans aucun doute, pour chacun d'entre-nous, effacer bien de choses négatives qui parfois traînent dans nos têtes !

Conclusions

Non, non, mille fois non :

C'est trop injuste    Surcharge de travail    Homme stressé    Non au stress    Trop, c'est trop !

Ouiiiiiiii ... et à consommer sans modération :

Banquet    Course à pied    Stop    Gymnastique détente    Jouer aux cartes    Détente à la piscine    Bourvil et De Funes



Nous espérons avoir été utiles et avoir apporté du bonheur ...


Nadia & Dominique
       Bisou
© Texte : Nadidom

Retour Accueil