L'entretien des pinceaux


Vieux pinceaux    Palette de peintre    Brosse à peindre    Peintre


Pour faire du bon travail, il faut de bons outils !
Mais il faut aussi les entretenir si on veut les garder longtemps.
Et certainement en matière de peinture ...

Généralités

Avant toute chose, il faut savoir qu'il y a 3 types de peinture : à l'eau, à l'huile et acrylique
et aussi 3 qualités de poils pour les pinceaux : naturels (blancs ou noirs) et synthétiques (nylon ou polyester)

D'une manière générale les poils blancs sont plus souples que les noirs et les synthétiques.

Un pinceau ou une brosse à peindre (comme disent les pros), c'est le même outil.
Ce qui les différencie c'est la taille de leurs poils : s'il sont fins, c'est un pinceau et plutôt réservé aux artistes et, s'ils sont larges et épais, on parlera plutôt d'une brosse à peindre.

Ok, mais comment bien les entretenir ?



Si le pinceau est neuf

Un pinceau de qualité, c'est quand même assez cher et donc, pour le conserver longtemps et en avoir pour son argent, il faut le bichonner, le chouchouter ... avant même de l'utiliser. Hé oui !
Il vous en sera reconnaissant et saura s'en montrer digne : il sera souple, peindra mieux, plus facilement, avec moins de fatigue dans les doigts et sera fier de rester bien plus longtemps à votre service.

C'est un peu comme pour les chaussures : si elles sont bien entretenues et bien cirées, elles restent belles, souples et conduisent partout, pendant des années, sans faire mal aux pieds.

Peinture Heu ... Revenons à nos pinceaux :

Pour "préparer" un nouveau pinceau, il suffit de le passer énergiquement, de bas en haut, en aller/retour, sur la paume de la main pour en faire tomber les poils qui ne tiennent pas bien.

Le tremper ensuite une nuit dans un bocal avec de l'huile de lin, juste assez pour le baigner jusqu'à l'armature métallique (la virole).

Le lendemain (ou plus tard), bien l'essorer, le sécher et frotter ses poils une dernière fois sur la paume de la main pour faire tomber les derniers poils instables qui s'incrusteraient sinon, dans la peinture.
Houla, très désagréable ça !

et voilà ... le nouveau pinceau est prêt à l'emploi.


Pendant l'utilisation

Très souvent, on ne peut pas terminer un travail en une seule fois soit parce qu'il faut plusieurs couches, soit parce que la surface à peindre est trop grande ou encore, tout simplement, parce que l'on est trop fatigué pour achever le jour même.

Alors, pour éviter de laisser sécher le pinceau ou de devoir le nettoyer à chaque étape, c'est très simple :

Feuille d'aluminium Il suffit d'emballer ses poils jusqu'au hauteur du manche dans une feuille d'aluminium et de le déposer à plat sur le pot de peinture ou sur une autre surface en laissant dépasser la partie emballée.

Il ne sèchera pas et conservera toute sa souplesse pendant maximum 2 jours.


Le nettoyage

Les pinceaux qui utiliseront des peintures à l'eau ou des peintures acryliques seront nettoyés à l'eau chaude avec un dernier rinçage dans une eau additionnée d'un peu de détergent vaisselle.

Les pinceaux qui utiliseront des peintures à l'huile seront nettoyés dans du White Spirit avec également un dernier rinçage dans une eau additionnée d'un peu de détergent vaisselle.


Récupération d'un vieux pinceau

Vieux pinceaux Et voilà, on a malheureusement oublié de nettoyer le pinceau utilisé il y a quelques semaines et il est tout séché et plein de reste de peinture.

Pour le récupérer, il suffit de faire bouillir du vinaigre blanc et d'y tremper les poils pendant quelques heures jusqu'à ce qu'ils soient à nouveau souples.
... Bien rincer et sécher ensuite.

On peut aussi les tremper dans un diluant ou un décapant industriel mais c'est nettement plus cher et en plus, souvent, ces produits font partir les poils en éventail.
Alors, pour le prix global, c'est peut-être mieux d'acheter un nouveau pinceau !

... Si la peinture à l'huile n’est pas trop sèche, on peut aussi essayer le white spirit ou la térébenthine.
Cela n'aura bien sûr aucun effet sur les émulsions puisque ces peintures ne se dissolvent que dans l'eau.
Dans ce cas, on pourra tremper le pinceau dans de l'eau très chaude, additionnée d'un peu de détergeant vaisselle, pour attendrir la peinture ... que l'on grattera ensuite, patiemment, à l'aide d'une spatule.


Alors ... comme dit l'adage, pour éviter tout soucis :
« Mieux vaut prévenir que guérir" »

Prévenir

Retour Accueil

© Texte Nadidom

Total  Visiteurs : 447   -    Aujourd'hui : 1