Relations Parents - Enfants - Ados


Aujourd'hui la relation "Parents - Enfants - Ados" fait bien souvent l'objet de dérapages.
Nous souhaitons que cette page contribue à améliorer les choses.

Que l'Amour reste l'Amour ... Que les valeurs universelles justes restent justes !


Chers Visiteurs, chers Parents, chers Enfants, chers Ados …
Prenez le temps de lire cette belle histoire, ce conte de fée ... jusqu’au bout !

Nous parents,

… Et puis vient le jour tant attendu où Dame Cigogne vient nous apporter ce magnifique cadeau : la vie … celle que nous avons donnée et qui nous ressemble tellement tant elle a marié nos plus profondes structures.

Alors vient le temps de l’émerveillement, des sourires indéfinissables s’adressant aux anges, juste après la tétée ou le biberon, le temps des premiers baba, mama, kounkoun, areuh, et tous ces mots, ces sons uniques qui créent ces longs, tout mignons discours que l’on cherche à comprendre pour y participer, pour communiquer, pour partager avec notre pierre d’étoile, ce petit bout … notre petit bout, notre fierté …
C’est beau, c’est fort, c’est profond, c’est riche.

Peu importe alors les pleurs, les fièvres, les vomissements, les pipis et les cacas, les nuits à se lever 10 fois pour rendormir ce beau cadeau de la vie, les milles et un biberons à préparer d’avance, les bains journaliers interminables, bercés de gazouillis adorables pendant que tout se mouille tout autour.
Pas grave, la serpillière effacera tout … pendant que notre petit trésor courtisera Morphée.

Puis, viennent les courses à quatre pattes et avec elles les premiers bobos, les angles et les armoires à protéger, la mise en quarantaine du chien ou du chat, les plantes vertes à cacher, nos frayeurs aussi,
mais … c’est pas grave, c’est de l’apprentissage … pour plus tard.

Enfin, tout fier, lui comme nous, un jour il se lèvera et se tiendra sur ses 2 belles jambes en s’accrochant à la table ou à la nappe en retombant presque aussitôt, sur ses belles petites fesses.

Un enfant qui s'affirme         Petit à petit, les mots deviendront plus clairs, la démarche aussi, ce qui lui donnera
        de l’assurance et, avec elle, les premières rouspétances ...
        mais c’est pas grave, son caractère se forme : il s’affirme.
        N’est-ce pas ce qui est souhaité, attendu ? … toujours pour l’avenir.

        Soudain, les choses vont aller beaucoup plus vite avec l’arrivée à la petite école,
        puis à la grande, avec le suivi des 1er devoirs et des leçons, en passant par
        l’apprentissage du vélo, de la natation, du foot, …
        par les anniversaires fêtés à la maison avec les copains, copines …
        et le rythme ira toujours en s’accélérant.

Il se peut aussi, c’est de plus en plus fréquent, qu’en chemin, tout à coup, un grand Boum se fait entendre : Maman et Papa partent chacun de leur côté en partageant jusqu’au poisson rouge qu’ils sont prêts à couper en deux ... ne laissant derrière eux que des morceaux, des blessures : envolé tout ce qui les a uni.

Et pendant ce temps-là, arrivent les études supérieures, les 1er chagrins d’amour, les coups de blues, les premiers boutons, les chambres en désordre, le permis de conduire, la musique pour tout le quartier, le baladeur, le pc, les jeux vidéo, la TV ... qui rendent sourds et aveugles et qu’il faut pourtant bien accepter sous peine de rouspétances, de mauvaise humeur, voire pire … toujours, bien sûr, pour maintenir une entente et la protéger pour l’avenir …

Puis arrive cet avenir : nos pierres de lune sont devenues grandes, adultes et nous, parents ... un peu plus petits, au propre comme au figuré.
Nos rides se creusent, nos chambres se vident, notre portefeuille aussi d’ailleurs … car les enfants demandent et demandent encore et gare si l’on ne donne pas assez !

Il fait subitement calme à la maison, même trop calme parfois.
Les visites s’espacent, les nouvelles se font attendre et là encore, on s’inquiète : nos grands oiseaux ont quitté le nid, ils ont migré dans leur vie, leur soucis, leurs désirs … nous laissant seuls.

Jusqu'au jour où, ayant tout donné ou presque, qu’il n’y a plus assez de jus dans le citron, quand à l’entrée de l’hiver de notre vie, il faudrait veiller à ce que notre cœur se soit pas trop froid,
à penser à nous donner nos derniers biberons, à veiller sur notre sommeil,
bien souvent le seul « Merci » sera de nous placer dans un home pour pouvoir à termes récupérer ce qui ne pouvait pas être donné de notre vivant.

Bien sûr, heureusement, ce n’est pas toujours comme ça mais cela devient hélas, de plus en plus souvent
« la » réalité.

Oui, c’est un sujet un peu tabou et il n’y a pas vraiment d’école de parents …

Pourtant, la seule chose qui domine, qui dirige toutes nos attitudes pour nos petits, et plus tard, grands poussins, c’est le cœur : C’est ça être Parents … envers et contre tout !


Enfants agissez   

Pourquoi râler ? Cliquer

Se plaindre


Cette situation d'injustice, d'ingratitude, voire d'indifférence envers les parents se banalise tellement que pour maintenir une certaine parité, certaines lois, vieilles de plus de 200 ans, vont sans doute évoluer et s’adapter :

Projet de loi pour les enfants irrespectueux


La loi impose aux parents d’aider leurs enfants en difficultés financières, même s’ils sont adultes.

Aux yeux de la députée, cette règle n’est toutefois pas toujours juste :
« Certains enfants adultes se comportent de manière vraiment inappropriée envers leurs parents et leur pourrissent la vie. Je veux donner la possibilité à la justice de lever l’obligation alimentaire dans pareil cas ».

... Certains juges prennent déjà ce type de décision, mais sans véritable base légale.

Espérons dès lors que la législation évolue ... vers un juste équilibre.



Envoyer un commentaire   Faire un commentaire

Retour Accueil

© Texte Nadidom

Total  Visiteurs : 4568   -    En ligne : 1