Dites-moi son nom


Je la devine dans les vagues de brume.
Elle s'est habillée d'un peu de lune.
Elle anime le décors de mes rêves,
Et mes nuits sont alors bien trop brèves.
Mais pourquoi donc cette fille
Ne me laisse jamais tranquille.
Sa démarche, son allure, son visage,
Brûlent mon âme et me rendent plus si sage.

Dites-moi son nom,
J'en perd la raison.
Dites-moi son nom,
Sauves-moi Cupidon.

Cette fille qui jamais ne se donne,
Eclaire mes rêves, puis m'abandonne.
Son regard m'attire et m'emprisonne,
Même sa voix dans ma tête résonne.
Mais dès l'aube, tout s'effiloche,
J'ai beau chercher dans mes poches :
Pas un mot, pas un signe, rien de proche.
Je cherche en vain et encore je m'écorche.

Dites-moi son nom,
J'en perd la raison.
Dites-moi son nom,
Mais que fait-il Cupidon ?

Cette nuit, promis, j'lui dirai que je l'aime
Quand elle passera sous le grand chêne.
J'lui offrirai une vie de bohème.
Je la bercerai de poèmes.
Je lui bâtirai une chaumière
Que je garnirai de fougères.
Au bord du lac, de la rivière,
Qu'importeront leurs cris de colère.

Nous en serons loin
Quand naîtra demain.
Nous en serons loin
Au petit matin.

Nous marierons nos noms
A tort ou à raison
Pour le même horizon,
... Comme tu voudras Cupidon.


© Dominique LARUELLE
(Publiée à la Sabam le 30/07/1981)


 
Retour Accueil
© Texte Nadidom

Total  Visiteurs : 2465   -    Aujourd'hui : 1