Descente aux enfers


Là-bas, sous les grands arbres,
Ton coeur se repose un peu.
C'est vrai qu'on te regarde,
Mais là, tu revis mieux.
Tes rires chassent tes larmes
Quand je te vole des yeux.
Ne perds plus une seconde,
Ton âme est encore féconde.

Descente aux enfers, croix de bois, croix de fer.
C'est le monde à l'envers. Mais que pouvais-tu faire ?

Ce prince d'Amérique,
Sabrant dans ton destin.
A te faire courir tant de risques
Par ses milles mots magiques,
Te voilà dans la galère
Comme bien d'autres ici et là.
Faut du courage face aux revers,
Relever la tête, retrouver tes repères.

Descente aux enfers, faut te battre, croiser le fer.
Mais sans rage, sans hache de guerre. Il y a bien mieux à faire.

Tu caches ton lit de paille,
Dans des châteaux interdits.
Tu jetes tant d'étoiles
Que le ciel est trop petit.
Pose ta tête sur mon épaule,
Je n'en abuserai pas.
Même si le démon miaule,
J'te jure, j'te toucherai pas.

Descente aux enfers, croix de bois, croix de fer.
A force de caractère, tu reverras la lumière.
Descente aux enfers, croix de bois, croix de fer.
Jolie cavalière, tu en sortiras fière.


© Dominique LARUELLE
(Composée en 1970 - Publiée à la Sabam le 17/05/1982)


 
Retour Accueil
© Texte Nadidom

Total  Visiteurs : 2464   -    Aujourd'hui : 4