Café et Moulins à café


Auteur : Vandelino dias Junior

      

Auteur : Lubos Houska

      

Auteur : Taufik Abdullah




Son parfum vient taquiner nos narines ... et son goût, apaiser nos tourments ...
Ah, café quand tu nous tiens !

Un peu d'histoire

Le café vient d'un arbuste tropical vivace, de 5 à 6 m de haut : le caféier, qui se couvre au printemps de jolies petites fleurs blanches.

Après la floraison, le caféier produira de petites baies rouges, en grappes, appelées « cerises ».

Chacune de ces baies ou cerises contiendra 2 fèves de café qui ne sont pas consommables telles quelles : elles sont bien trop amères.

Auteur: Sabine



Auteur: Ali Mert BEKTAŞ

   Une fois récoltées, ces fèves seront triées, lavées, séchées et enfin torréfiées c'est à dire, chauffées dans un four, à une très forte chaleur, en les brassant continuellement pour qu'elles ne brûlent pas.

Cela permettra à la fois de les sécher complètement, de les dilater, de les brunir et enfin, de renforcer leurs arômes pour leur donner l'aspect final que nous connaissons.


Il faut savoir encore que plus la torréfaction est forte, plus le grain de café est sombre et plus il libèrera ses plus profonds arômes.


Et encore ...

Il faut environ 4000 fèves pour obtenir en finalité +/- 500g de café torréfié.

On ne sait pas très bien à quand remonte l'origine du café mais ce qui est certain c'est qu'il apparaît en Arabie, dès le 8ème siècle, dans des écrits, sous le nom de « Kahwa » ... Nom encore toujours utilisé aujourd'hui.

A l'époque, il faisait l'objet de troc (c'est à dire d'un échange contre une autre matière, le sel par exemple)

Ce n'est toutefois seulement qu'à partir du 15ème siècle que les arabes ont commencé à le torréfier.
... Et il faudra encore attendre 1 siècle pour qu'enfin le café fasse son entrée en Europe et que nous puissions le déguster avec délice.


Origine du moulin à café


Auteur : Th G

      

Auteur : 2211438

      

Auteur : Bernhard Stärck

      

Auteur : 2211438



Avoir du café torréfié c'est bien, mais encore faut-il pouvoir le moudre pour pouvoir en faire cet aromatique breuvage noir qui fait tant d'adeptes depuis plus de 5 siècles.

Au début, les grains de café torréfiés étaient concassés et broyés à l'aide d'une meule en pierre ou au pilon.

Le premier moulin à café n'apparaîtra qu'en 1687, en Turquie : il était alors constitué d'un cylindre en métal dans lequel un axe placé en son centre comportait d'un côté, un cône métallique strié et de l'autre, une manivelle permettant de le faire tourner.
C'est la simple rotation manuelle du cône métallique qui broyait les grains de café.

Chez nous, c'est principalement Peugeot, nettement plus connu pour la fabrication de voitures en France, qui, au 19ème siècle, a fabriqué des moulins à café de manière industrielle, contribuant ainsi largement à ce qu'ils se retrouvent dans presque toutes les familles.

Et tout ça pour nous donner ce succulent breuvage :

Auteur : Arifarca


Retour Accueil

© Texte Nadidom

Total  Visiteurs : 122   -    Aujourd'hui : 2