Le mariage pour tous
et le droit à l'adoption




Couple femme     Couple     Couple homme


... Et, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ...

Le mariage pour tous ?

Alliance Depuis quasi toujours, l’homme et la femme ont tenus à officialiser leur union par une cérémonie de mariage.
... Sans doute pour se garantir une certaine forme de sécurité, de stabilité mais aussi pour qu'aux yeux de tous, ils soient reconnus, sans équivoque, comme une entité unie, un couple stable et non frivole.

C'est sans aucun doute aussi par cet acte symbolique, qui finalement n'est rien d'autre qu'un bout de papier, une façon de dire à l'autre qu'on l'aime tellement que l'on s'unit à lui pour lui donner sa vie, avec promesse officielle de fidélité, d'assistance, de partage, ...


Pour le dictionnaire, le mariage est la combinaison ou l'association de plusieurs choses ... et, au niveau humain, l'union légale de deux êtres de sexes différents.
Mais ça, c'est une définition du dictionnaire établie à une certaine époque !
Faut-il la remettre en cause ? Laisse-t-elle la place à une évolution ? Est-elle tolérante ?

Ce ne sont pas vraiment les bonnes questions : elles ne traitent que de l'éthique mais pas du fond d'un mode de vie radicalement différent.
Deux êtres qui s'aiment n'auraient-ils pas le droit de s'unir ?

Si, bien sûr, mais ce qui dérange c'est que, si ils sont de même sexe, il y a comme une rupture avec la logique biologique et surtout avec un équilibre familial ancestral construit sur base d'un père et d'une mère qui feront leurs enfants ... ensembles.


Toujours dans la nature, il faut un élément mâle qui féconde un élément femelle pour assurer la survie de l'espèce et, pour cela ... et le mâle ... et la femelle ont leurs rôles à jouer, à assurer : la création du nid, l'apport de nourriture, l'éducation ou l'apprentissage à l'autonomie, ...

Si, au nom de la liberté, de la tolérance, ces règles fondamentales sont bafouées, n'y a-t-il pas, à terme, risque de dérapage :
  • Mariage entre frère et soeur
  • Entre père et fille ou mère et fils
  • Voire, sait-on jamais, entre un être humain et un animal
... Prudence donc : il ne faut peut-être pas tout sacrifier sur l'autel de la tolérance, de la liberté.

Oui ? Non ? Qu'en pensez-vous ?

Et quid du droit d'adopter, d'avoir un enfant alors ?

L'adoption

       Dans ce contexte, il y a essentiellement 2 manières d'avoir son enfant :




L'adoption :
Il s'agit là d'un enfant déjà né, sans parents et/ou dans une situation précaire, auquel, de manière tout à fait louable, on souhaite apporter bonheur, amour et un cadre de vie en tous cas meilleur que celui dans lequel il vivrait sans l'adoption : c'est donc vraiment une aide, un "+" pour l'enfant même si le père ou la mère manque.

"Créer" un enfant :
Il s'agit là de "générer" un enfant, de mettre une nouvelle vie au monde par des moyens techniques (in vitro ou autres), bien sûr pour les mêmes raisons d'amour mais cet enfant démarrera sa vie dans un cadre tronqué ....
C'est donc l'impliquer de force dans un rouage, un environnement dans lequel il manque constamment et à vie une pièce fondamentale : le père ou la mère !
... Un peu comme vouloir jouer aux échecs mais sans Reine ou sans Roi : quid des règles du jeu alors ?

Est-on vraiment libre de compromettre la vie d'un être futur, de le rendre orphelin dès sa naissance ?

On peut aussi se demander si c'est bien le bonheur de l'enfant qui est visé ou si c'est plutôt, par une certaine forme d'égoïsme, vouloir se satisfaire à soi-même en se faisant croire que l'on vit bien une union normale comme toutes les autres ...

Comment cet enfant pourra-t-il s'imprégner de la sensibilité féminine ou masculine, indispensable à son équilibre pour, plus tard, dans sa propre vie, pouvoir vivre en harmonie avec tous les autres (hommes et femmes) qui constituent LA Société ?


Alors voilà, nul ne peut prétendre détenir La Vérité mais les bases mêmes de la nature, d'où nous sommes issus, sont en elles-mêmes un exemple à suivre puisqu'il a fait ses preuves depuis des millénaires ... sinon, nous ne serions pas là !

Quoi qu'il en soit, il s'agit pour le moins d'une "évolution" dans l'organisation sociale surprenante ... où l'avenir de l'être humain lui-même est peut-être en jeu.

Le sacrifice

Evoluer oui ... la tolérance oui ... la liberté oui ... mais peut-être pas ... à n'importe quel prix ?


Retour Accueil

© Texte Nadidom

Total  Visiteurs : 2493   -    En ligne : 1